RECHERCHER UN ARCHITECTE

en moins de 3 minutes !

Recherche avancée

L'architecture japonaise

Le Japon est un pays qui est connu pour son architecture fortement influencée par l’architecture chinoise à l’aspect très zen et serein. Cependant, il existe tout de même bon nombre de différence entre les deux, par exemple, dans l’architecture traditionnelle les boiseries sont peintes dans l’architecture chinoise alors qu’elles ne le sont pas dans l’architecture japonaise. Les maisons traditionnelles japonaises sont apparues au cours de l’ère Heian.

L'architecture traditionnelle 

Il existe deux styles majeurs dans l’architecture traditionnelle des lieux de résidence japonais : 

  • le style Shoin : la maison est constituée d’un seul bâtiment, donnant sur un étang. Le plancher est recouvert de plusieurs tatamis selon la superficie des pièces. Généralement les maisons ayant ce style d’architecture ont également une véranda qui fait tout le tour de la maison. La pièce principale est dotée d’un Tokonoma qui sert à exposer des calligraphies ou bien des plantes. C’est un style qui a été fortement influencé par la philosophie bouddhiste. Les différents espaces de la maison sont séparés à l’aide de Fusuma, des portes coulissantes. 

  • le style Shinden : c’est un style qui est catégorisé comme plus aristocratique. Les maisons de style Shinden possèdent une maison centrale appelée Shinden qui est reliée à deux annexes, les tai-no-ya (pièces opposées) par des corridors qui sont ouverts. Généralement, la maison de style Shinden est construite près d’un lac entouré de pavillons. Les caractéristiques de ce style architectural sont : la symétrie particulière entre les différents bâtiments ainsi que l’espace laissé qui n’est absolument pas exploité. 

La progression de l’architecture japonaise 

L’architecture japonaise a connu une forte progression après la Seconde Guerre Mondiale avec la nécessité de reconstruire le pays. Les bâtiments à l’architecture japonaise contemporaine sont donc devenus les plus puissantes en termes de technologie. L’architecture japonaise utilise toutes sortes de matériaux : le bois ou le bambou tout en passant par l’acier et le verre. 

De par la densité de la population japonaise et le manque d’espace, l’architecture a dû s’adapter, il y a donc eu une expansion des gratte-ciel et des bâtiments construits en hauteur, pour permettre la construction de plus de logements. Cependant, pour rester dans l’idéologie bouddhiste ces gratte-ciels ne sont pas construits avec brutalité, ils sont construits dans le respect de l’espace environnant. 

L’architecture japonaise et son environnement 

L’architecture japonaise moderne s’adapte à l’environnement dans lequel le bien est construit, pour y ressentir une certaine harmonie. Avec la densification des villes, l’architecte japonais Fumihiko Maki a  popularisé de nouvelles idées d’urbanisation basée sur la pratique mondialement connue du “cocooning” autour d’un espace intérieur. Ce concept spatial répondrait parfaitement aux nouvelles exigences des zones urbaines de plus en plus denses. 

Il faut également savoir que l’architecture japonaise a été et est beaucoup influencée par les conditions climatiques : par exemple, les maisons sont un peu surélevées pour permettre à l’air de mieux circuler. Le bois est une matière très utilisée pour la construction parce qu’il permet de garder de la fraîcheur en été et de la chaleur en hiver. La construction en bois est une construction très souvent retrouvée au Japon. 

La cérémonie du thé et son influence sur l’architecture au Japon 

La cérémonie du thé a également influencée l’architecture japonaise : beaucoup de maisons au Japon ont leur propre chambre dédiée à la cérémonie du thé. On trouve rarement dans les intérieurs japonais des chaises, elles ne font pas véritablement partie de la culture du pays; lorsque les japonais se retrouvent autour de la table par exemple, ils s'asseyent à même les tatamis. 

La culture de l'éphémère dans l’architecture japonaise  

Beaucoup de spécialistes considèrent que les japonais ont une longueur d’avance en matière d’architecture. Il y a une culture de l'éphémère dans l’architecture japonaise, à titre d’idée, une maison est souvent construite pour 25 ans maximum ! Cela renforcerait la créativité des architectes japonais puisqu’ils construisent une maison pour un individu et non pas pour la société. La maison est considérée par les japonais comme un refuge par rapport au monde extérieur, par exemple, on retrouve dans les maisons japonaises des engawa, qui sont une bande de sol située juste devant les fenêtres. Généralement, le prix d’un terrain au Japon est 10 fois supérieur au prix d’une maison au mètre carré. Les architectes japonais sont souvent considérés premièrement comme des architectes d’intérieur : l’aspect extérieur d’une maison découlera du confort intérieur de celle-ci. Cependant les maisons japonaises sont souvent très peu meublées. 

Articles similaires



Vous êtes Architecte ?

et vous souhaitez être référencé sur notre site ?

Contactez-nous !